Aller au contenu principal

Actualités

Session de discussion sur le renforcement de l'intégrité pour réduire les risques de corruption en temps de crise

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique gouvernementale rationnelle de lutte contre la pandémie «Covid 19» et de réduction de ses répercussions sur la vie publique, plusieurs mesures ont été prises pour faire face à la crise dans le pays, notamment la simplification des procédures d'achat public de fournitures médicales et paramédicales et la prise des mesures nécessaires pour imposer des couvre-feux et la quarantaine dans toutes ses phases et restreindre la circulation entre les gouvernorats, ainsi que d’autres mesures imposées par la crise sanitaire qui a balayé le monde entier.   Malgré les avantages des mesures décrites ci-dessus, qui ont contribué avec succès à réduire les risques pour la santé de la pandémie et à surmonter sa propagation, certaines régions ont été un débouché pour l'infiltration de certaines pratiques de corruption pendant la période critique.   Dans le même contexte, aujourd'hui 9 juillet 2020, une session de discussion s'est tenue sur le renforcement de l'intégrité pour réduire les risques de corruption en temps de crise, avec le soutien du Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité Genève (DCAF) et la participation Instance Nationale de la Probité, de la prévention et de Lutte contre la Corruption (INPPLC) à travers un webinaire et un représentant des intérêts de la gouvernance sous la tutelle du Ministre d'Etat auprès du Chef du Gouvernement chargé de la Fonction Publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption et en présence de M. "Edmond Dunga", expert en charge des projets internationaux dans l'Union européenne. L'objectif de la table ronde était d'éduquer les acteurs concernés à réduire les risques de corruption dans le contexte de la gestion des crises, de rechercher une coordination entre eux et d'échanger les meilleures pratiques visant à renforcer l'intégrité en temps de crise.