Aller au contenu principal

Actualités

Un projet du jumelage entre l’INLUCC et le programme d’appui au partenariat entre l’Union Européenne et la Tunisie

Une réunion s'est tenue, aujourd'hui, lundi 13 janvier 2020, au siège de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption, entre les représentants de l’Instance sous la présidence de Monsieur le Bâtonnier Chawki Tabib, et le représentant du programme d’appui au partenariat entre l’Union Européenne et la Tunisie, le Président de la Confédération des entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) M. Tarek Chérif, la représentante de l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprises (IACE) Mme Sarra Thameur, les représentants de la Présidence du Gouvernement M. Ahmed Jaafer et M. Walid Fehri et la représentante du Ministère du développement de l’investissement et de la coopération internationale Mme Lamia Sendid.

  Cette réunion s'inscrit dans le cadre des efforts de l’Instance visant le renforcement de la coopération avec ses homologues dans d’autres pays et d’autres organisations internationales compétentes et aussi ses efforts de coordination avec les parties impliquées dans la lutte contre la corruption. La réunion a été une occasion de discuter la préparation d'un jumelage avec l'une des instances homologues de l'Union Européenne afin d’approfondir les réalisations dans le domaine de la lutte contre la corruption, de renforcer l'intégrité et de prévenir la corruption et aussi d'améliorer les normes et principes de bonne gouvernance, en coopération avec l'unité de planification du programme d’appui au partenariat entre l’Union Européenne et la Tunisie. Ce projet est fondé sur les points suivants :   I.            Des révisions à la législation et aux réglementations régissant la prévention de la corruption dans le secteur privé en se basant sur les acquis de l’UE sont proposées.   II.         Un dispositif efficient de vigilance et de prévention de la corruption pour les entreprises développées.   III.       La protection des entreprises contre les risques de corruption découlant des procédures administratives est améliorée.   IV.      La cohérence d’ensemble, le rendement et l’impact des appuis de la coopération internationale dont bénéficie l’INLUCC sont améliorés.